1-866-598-7166

 

Comprendre le cancer du rein

Anatomy Kidney FRLe mot « cancer » ne constitue pas un terme fourre-tout ou singulier. Pour chaque partie de l’organisme où le cancer peut sévir, qu’il s’agisse du poumon, du rein ou autre, il existe des distinctions sur le plan des caractéristiques de la maladie, et comment celle-ci doit être traitée.

Le cancer du rein est un type de cancer unique possédant des caractéristiques particulières. Le dépistage du cancer du rein est ardu en raison du fait que souvent aucun signe ou symptôme ne se manifeste jusqu’au moment où la tumeur devient très importante. Bon nombre des symptômes associés au cancer du rein – masse palpable, douleur au flanc ou sang dans les urines – peuvent ne se manifester qu’une fois le cancer évolué. Ainsi, le diagnostic du cancer du rein peut être posé fort tardivement, à un stade avancé de la maladie, ce qui peut nuire à l’efficacité du traitement.

Heureusement, la majorité des patients atteints d’un cancer du rein n’appartiennent pas à cette catégorie. La plupart d’entre eux obtiennent un diagnostic de façon fortuite, c’est-à-dire que le cancer du rein est décelé au moment où la personne passe un examen pour une autre affection, que ce soit une échographie, une TDM ou autre.

Les termes « cancer du rein » et « néphrocarcinome » sont souvent employés de façon interchangeable, mais en fait, le néphrocarcinome constitue le type le plus fréquent de cancer du rein. Le néphrocarcinome comprend de nombreux types de cancer du rein qui sont classés en fonction de leur apparence sous un microscope, ce qu’on appelle le « type histologique ». Les trois types histologiques les plus courants sont les suivants : à cellules claires, à cellules chromophobes et papillaire. Le néphrocarcinome est aussi classé selon son étendue ou son stade.

Le néphrocarcinome à cellule claire est un type de cellule qui semble claire à l’intérieur lorsqu’on l’observe au microscope. Le néphrocarcinome à cellules claires est la forme la plus courante de cancer du rein. Environ 75 à 80 % des cancers du rein appartiennent à ce sous-type.

Le carcinome rénal papillaire est le deuxième type de cancer du rein le plus courant. Environ 10 à 15 % des cancers du rein appartiennent à ce sous-type.

Le cancer du rein chromophope représente seulement 5 % de tous les cancers du rein. Le cancer du rein chromophobe s’étend rarement à l’extérieur des reins.

Le carcinome des tubes collecteurs est une forme rare de cancer du rein qui se déclare dans les tubes collecteurs des reins.

NE PAS suivre ce lien ou vous serez banni du site!