1-866-598-7166

 

Nouvelle Normalité Même Cancer

Les soins oncologiques ont été perturbés par la COVID-19 partout dans le monde. Depuis le début de la pandémie, le nombre de diagnostics de cancer a drastiquement chuté d’environ 40 %.1

Le cancer n’attend pas, même pendant une pandémie mondiale.

 

En réponse à cette perturbation, 26 partenaires canadiens se sont associés pour lancer Nouvelle normalité, même cancer, une campagne conçue pour encourager les Canadiens à accorder de nouveau la priorité au traitement du cancer à l’aide d’un appel à l’action simple: «N’attendez pas. Communiquez avec votre équipe de soins de santé. Faites-vous tester.»

Selon un sondage réalisé par Metrika évaluant l’incidence de la COVID-19 sur les services d’oncologie canadiens (décembre 2020), 80% des oncologues ont dit que la COVID-19 a perturbé le traitement du cancer dans une certaine mesure et a notamment eu une incidence modérée à grave sur le diagnostic et l’évaluation de nouveaux patients atteints de cancer ou des patients en attente d’un diagnostic.2

Les patients qui présentent des symptômes de cancer pourraient être réticents à recevoir des soins de santé parce qu’ils sont incertains des services qui leurs sont disponibles durant la pandémie ou de peur de contracter le virus.

Nous nous inquiétons des effets de la pandémie sur notre collectivité du cancer du rein. Aujourd’hui plus que jamais, il est important de défendre vos droits. Nous vous encourageons de contacter votre équipe de soins de santé et de discuter de votre situation afin que vous et votre équipe soyez assurés que tout retard éventuel de test d’imagerie, de biopsie, de chirurgie, de traitement ou de suivi médical ne pose pas de risque à votre plan de traitement ou à votre santé.

  • Selon les estimations, 225 800 Canadiens auraient dû recevoir un diagnostic de cancer en 20203, mais le nombre de diagnostics a connu une baisse importante depuis le début de la pandémie de COVID-19 au Canada.2
  • Selon un sondage du Réseau canadien des survivants du cancer sur l’impact de la COVID-19 sur les patients atteints de cancer (janvier 2021), certains patients ou patients en voie de recevoir un diagnostic évitent de prendre rendez-vous ou de reporter des rendez-vous précédemment annulés. Parmi ceux-ci, 42% déclarent que leur principale préoccupation est le risque d’exposition à la COVID-19 et 15% pensent que leurs équipes de soins ne prennent pas de rendez-vous ou sont difficiles à rejoindre.4
  • Le nombre de cancers diagnostiqués à un stade avancé pourrait considérablement augmenter si les retards de diagnostic se poursuivent, ce qui pourrait avoir des effets néfastes sur les résultats thérapeutiques et le pronostic des patients.
  • Même si pour 40 % des patients, les consultations virtuelles ont remplacé les visites en personne, la majorité des patients disent que l’on a répondu à leurs préoccupations. 4
  • Par ailleurs, la COVID-19 continue d’avoir une incidence significative sur la santé mentale des patients ; 72% des patients, y compris des patients ayant reçu un diagnostic, se disent inquiets de ne pas recevoir des soins adéquats durant la pandémie.4

 

Un diagnostic et un traitement précoces sont la clé pour de meilleurs résultats thérapeutiques. C’est pourquoi il est important que les personnes atteintes ou potentiellement atteintes de cancer réintègrent le système de santé afin de se prêter à des tests de dépistage fréquents, d’obtenir des rendez-vous de suivi et de recevoir un traitement, au besoin.

Les professionnels de la santé ont redoublé d’efforts, en tirant des leçons importantes de la première vague de la pandémie, afin d’offrir des voies d’accès propres et sécuritaires aux patients devant se faire soigner et de minimiser le risque de transmission de la COVID-19.

 


RÉFÉRENCES

[1] Les statistiques sont agrégées au moyen des données provenant des États-Unis, du Royaume-Uni et De Vincentiis L, et al. Cancer diagnostic rates during the 2020 ‘lockdown’, due to COVID-19 pandemic, compared with the 2018–2019: an audit study from cellular pathology. Journal of Clinical Pathology. Publication électronique précédant l’impression :  19 juin 2020. doi : https://jcp.bmj.com/content/early/2020/06/19/jclinpath-2020-206833\.

[2] Metrika. Impact of COVID-19 on Canadian oncology practices Décembre 2020. Données internes.

[3] Société canadienne du cancer. Information sur le cancer. Cancer 101. Vue d’ensemble des statistiques sur le cancer. Consulté le 19 octobre 2020. Disponible au https://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-101/cancer-statistics-at-aglance/ .

[4] Leger. Impact of COVID-19 crisis on cancer patients and their ability to receive treatment – wave 2. Données internes.

NE PAS suivre ce lien ou vous serez banni du site!