1-866-598-7166

Optimiser votre santé

Il est important de discuter de vos besoins en matière d’alimentation et d’activité avec les membres de votre équipe de soins de santé, et de les intégrer à votre plan de traitement. Outre l’observance de votre traitement tel que prescrit par votre médecin, les stratégies suivantes peuvent contribuer à optimiser votre santé pendant votre traitement :

  • Avoir une saine alimentation
    Afin d’avoir de la force et de l’énergie, de soutenir votre fonction rénale et pour une bonne santé en général
  • Gérer votre stress
    En demeurant actif et en faisant de l’exercice physique, selon qu’il sera approprié
  • Demeurer informé
    S’assurer de comprendre toutes les facettes de votre traitement, et les effets secondaires éventuels
  • Obtenir de l’aide
    Demander à votre professionnel de la santé les services de soutien qui vous sont offerts. Une liste d’organismes de soutien par province est proposée sur le site de Cancer du rein Canada

 

BIEN VIVIRE AVEC UN SEUL REIN

Si vous avez subi l’ablation totale ou partielle d’un rein, il est important de prendre soin du rein qui reste. Un seul rein fonctionnel est en fait capable d’assumer les fonctions des deux reins. Certes, il est possible de mener une vie normale et active avec un seul rein; toutefois, avoir un mode de vie sain est incontournable. De mauvaises habitudes alimentaires et de vie peuvent surcharger le rein qui reste, ce qui altère la fonction rénale et peut causer une insuffisance rénale. Gardez à l’esprit que bien traiter le rein qui reste entraînera des bienfaits pour tout votre corps.

 

VOTRE RÉGIME ALIMENTAIRE NÉCESSITE UNE ATTENTION PARTICULIÈRE

Outre le fait qu’une alimentation saine est importante pour votre santé en général, elle revêt un caractère primordial quand il est question de la fonction rénale. Vous pourriez envisager d’aborder le sujet avec votre médecin et lui demander de vous recommander une diététiste afin qu’elle puisse vous prodiguer des conseils précis sur un régime de vie sain pour bien vivre avec un seul rein ou une fonction rénale altérée.

 

Certains facteurs relatifs à l’alimentation dont il faudra peut-être tenir compte :

Lorsque le corps digère les protéines, il produit un déchet appelé urée. L’urée est filtrée du sang par les reins. S’il y a beaucoup d’urée dans le sang parce que notre alimentation est trop riche en protéines, le rein qui reste doit travailler plus fort. Une consommation faible ou modérée de protéines pourrait être recommandée.

Les reins filtrent le sodium du sang, donc si les aliments qu’on consomme contiennent beaucoup de sodium, le rein qui reste doit travailler plus fort. Réduire votre consommation de sel pourrait alors être recommandé.

Lorsque les reins commencent à moins bien fonctionner, le taux de phosphore dans le sang grimpe, ce qui peut causer notamment des douleurs articulaires. Une diététiste peut recommander de limiter votre consommation de certains aliments qui contiennent des quantités élevées de phosphore telles les graines, les noix et les fèves, ainsi que d’autres en contenant des quantités modérées comme le lait, le fromage, la viande, le poisson et la volaille.

Une grande consommation d’alcool peut endommager le rein; il importe donc de modérer sa consommation.

L’équilibre des liquides dans l’organisme est régulé par les reins, et tout excès d’eau est filtré. Certes, il importe de demeurer bien hydraté, mais si l’organisme se trouve surchargé de liquide, votre fonction rénale peut en souffrir.

PRISE EN CHARGE DES EFFETS SECONDAIRES

Les effets secondaires sont malheureusement partie intégrante de tout traitement médicamenteux, y compris les traitements contre le cancer. Le type d’effets secondaires qui se manifestent dépend du traitement administré. Les effets secondaires peuvent varier d’une personne à l’autre, et peuvent aussi fluctuer d’une séance de traitement à une autre. Certaines thérapies sont mieux tolérées que d’autres selon les individus. Avant d’entamer tout traitement, votre équipe de soins de santé vous expliquera les effets secondaires éventuels auxquels vous pouvez vous attendre et vous proposera des façons de les prendre en charge. Dans certains cas, les effets secondaires peuvent s’avérer impossibles à tolérer; le passage à un autre traitement sera alors recommandé.

Consultez la gestion des effets secondaires

 

ADOPTER UN COMPORTEMENT PROACTIF : ASSURER LE SUIVI

Le suivi constitue une partie cruciale de votre plan de traitement. Même lorsque le cancer semble entièrement résolu ou détruit, il peut parfois se présenter de nouveau ou encore se propager, car des cellules cancéreuses peuvent demeurer dans l’organisme après le traitement. Votre équipe de soins de santé surveillera votre rétablissement et sera attentive à tout signe d’évolution ou de récidive du cancer. Les consultations de suivi contribuent à assurer que tout changement de l’état soit noté, et permettent aussi d’être au courant de tout signe ou symptôme dont il faut tenir compte et qu’il convient de signaler.

Les lignes directrices à suivre sur le plan du suivi dépendent du type de tumeur et du stade de la maladie. L’Association des urologues du Canada (AUC) publie des lignes directrices en matière de suivi.

Consultez les lignes directrices pour le traitement du cancer du rein
NE PAS suivre ce lien ou vous serez banni du site!