Antécédents familiaux et cancer du rein

Mis à jour : 8 juin 2017

Les gens croient parfois qu’ils sont à risque de développer un cancer si un ou deux membres de leur famille en ont été ou en sont affectés. Compter dans votre parenté une personne qui souffre du cancer ne signifie pas que votre famille souffre d’un syndrome héréditaire de prédisposition au cancer. Un très petit nombre de cancers sont considérés comme héréditaires.

Cependant, les gens qui ont des antécédents familiaux de cancer chez de proches parents (père, mère, frère, soeur ou enfant), ont un risque plus élevé de développer la maladie. 

LE RISQUE D'ÊTRE ATTEINT D'UN CANCER DU REIN AUGMENTE SI LE DIAGNOTIC DU PROCHE PARENT PRÉSENTE LES CARACTÉRISTIQUES SUIVANTES :
  • le cancer du rein est diagnostiqué à un plus jeune âge que la normale, par exemple avant 45 ans;
  • le cancer est présent dans les deux reins;
  • plusieurs tumeurs sont présentes dans le même rein.

Les caractéristiques mentionnées ci-dessus suggèrent que le cancer pourrait être causé par une mutation génétique héritée, qui prédispose les membres de la famille à être atteints d’un syndrome de cancer du rein héréditaire.

 

Cancer du rein héréditaire

Les gènes se présentent en paires, ce qui fait qu’on a deux copies de chaque gène. Une copie est héritée de notre père et l’autre de notre mère. La plupart des maladies héréditaires sont transmises sous un mode dominant, ce qui signifie qu’une copie du gène a une mutation, tandis que l’autre ne l’a pas. Si l’un des deux parents a une maladie héréditaire, il a 50 % de risque de transmettre le gène qui présente la mutation à chacun de ses enfants. Chaque enfant a aussi 50 % de chance de ne pas hériter du gène muté.  

Incidences sur les membres de la famille

Savoir qu’un membre de la famille est porteur d’une mutation génétique qui le prédispose au cancer ou le rend plus susceptible de le développer, peut aider à identifier les autres membres de la famille qui sont porteurs de la même mutation et qui sont donc à risque d’être atteints de la maladie. Les tests effectués sur des membres de la famille qui n’ont pas le cancer sont appelés tests génétiques prédictifs; ils permettent de vérifier si ces derniers sont porteurs du même gène muté que leur parent. Les membres de la famille qui sont identifiés comme porteurs de la mutation bénéficieront souvent de bilans de santé personnalisés et de tests spécifiques à cette mutation génétique, qui ont pour but de détecter le cancer du rein rapidement, de manière à ce que le patient reçoive les bienfaits d’un traitement précoce.

Traitement du cancer du rein héréditaire

Tous les syndromes de cancer du rein héréditaire sont la plupart du temps associés à un type spécifique de cancer du rein causé par des mutations dans différents gènes; chaque type de cancer du rein héréditaire présente ainsi des caractéristiques cellulaires particulières et répond différemment aux traitements. Les découvertes en matière de génétique spécifique au cancer du rein ont servi de base au développement de traitements qui ciblent plus précisément les cancers du rein causés par des groupes de gènes apparentés. Par exemple, on sait que les médicaments tels que le sunitinib (Sutent®), le sorafénib (Nexavar®), l’évérolimus (Afinitor®), le temsirolimus (Torisel®), le pazopanib (Votrient®) et l’axitinib (Inlyta®) ciblent des gènes qui causent le cancer du rein et qui sont apparentés à celui de von Hippel Lindau et certains autres qui lui sont associés. L’évérolimus, qui cible simultanément des gènes associés à la sclérose tubéreuse complexe (STC) et les gènes qui lui sont apparentés, peut être utilisé chez les patients qui souffrent de STC et qui ont développé des tumeurs rénales appelées angiomyolipomes (ALM) rénaux. De nouveaux traitements qui ciblent d’autres groupes de gènes sont présentement en développement ou à l’étude. 


 

RÉFÉRENCES :

Société canadienne du cancer. Facteurs de risque du cancer du rein. 2016.

Société canadienne du cancer Risque de cancer héréditaire. 2016.

Haas NB, Nathanson KL.  Hereditary renal cancer syndromes.  Advances in Chronic Kidney Disease.  2014; Jan; 21(1):81-90.

Ho TH, Jonasch E.  Genetic Kidney Cancer Syndromes.  Journal of the National Comprehensive Cancer Network.  2014; September;12(9):1347-1355.

Linehan WM.  Genetic basis of kidney cancer: role of genomics for the development of disease-based therapeutics.  Genome Research.  2012; Nov;22(11):2089-100.

Linehan WM, Pinto PA, Bratslavsky G, et al.  Hereditary kidney cancer: unique opportunity for disease-based therapy.  Cancer.  2009; May 15;115(10 Suppl):2252-61.

U.S. National Library of Medicine.  Genetics Home Reference:  Your Guide to Understanding Genetic Conditions.  Help Me Understand Genetics.  Published: 12/1/2016.