1-866-598-7166

 

Gènes, génétiques et cancer du rein

Vous avez des gènes dans chacune des cellules de votre corps. Les gènes sont en quelque sorte les instructions qui contrôlent le développement, la croissance et l’activité de vos cellules. Certains gènes stimulent la croissance cellulaire, d’autres la ralentissent. Le cancer est causé par des changements, appelés mutations, qui endommagent les gènes. Les mutations qui affectent le fonctionnement des gènes peuvent permettre aux cellules de croître de manière incontrôlée et jouent ainsi un rôle dans l’apparition du cancer.

 

 

LES MUTATIONS GÉNÉTIQUES SE PRODUISENT DE DEUX FAÇONS :

La mutation qui se produit dans un ou plusieurs gènes survient de manière aléatoire, ou elle est acquise à un certain moment de notre vie, par le biais d’erreurs dans la division cellulaire ou d’exposition à des substances toxiques qui endommagent l’ADN de la cellule. Ces altérations ne se produisent que dans certaines cellules et ne peuvent être transmises d’un parent à un enfant. La majorité des cancers du rein se développent de cette façon non héréditaire.

La mutation affectant le gène est présente à la naissance. Elle est généralement héritée d’un parent, bien qu’il puisse s’agir d’une nouvelle mutation qui s’est produite lors des premières étapes du développement fœtal (lorsque l’enfant à naître croît dans l’utérus). De tels changements sont présents dans presque toutes les cellules de notre organisme et certains d’entre eux sont associés à un risque accru de développer un cancer du rein. Même si vous êtes porteur d’une telle mutation génétique, vous ne développerez pas un cancer pour autant.

LES INDICES QUI PERMETTENT DE SOUPÇONNER QU’UN CANCER DU REIN EST HÉRÉDITAIRE COMPRENNENT :
  • Plusieurs tumeurs dans un rein.
  • Des tumeurs dans les deux reins.
  • Des antécédents familiaux de cancer du rein.
  • Un diagnostic de cancer du rein à un plus jeune âge que la normale.

Il convient de rappeler que la plupart des cancers du rein sont attribuables au hasard (sporadiques) et qu’ils se développent à mesure que nous vieillissons. Seulement de 3 % à 8 % des cancers du rein sont héréditaires.

 

PLUS D’INFORMATIONS :

 

RÉFÉRENCES:

Haas NB, Nathanson KL.  Hereditary renal cancer syndromes.  Advances in Chronic Kidney Disease.  2014; Jan; 21(1):81-90.

Hampel H, Bennett RL, Buchanan A, et al.  A practice guideline from the American College of Medical Genetics and Genomics and the National Society ofGenetic Counselors: referral indications for cancer predisposition assessment.  Genetics in Medicine.  2015; Jan;17(1):70-87.

Ho TH, Jonasch E.  Genetic Kidney Cancer Syndromes.  Journal of the National Comprehensive Cancer Network.  2014; September;12(9):1347-1355.

Lattouf JB, Pautler SE, Reaume MN, Eva ,et al.  Structured assessment and followup for patients with hereditary kidney tumour syndromes.  Canadian Urological Association Journal.  2016; 10(7-8):E214-22.

Linehan WM.  Genetic basis of kidney cancer: role of genomics for the development of disease-based therapeutics.  Genome Research.  2012; Nov;22(11):2089-100.

National Cancer Institute.  The Genetics of Kidney Cancer (Renal Cell Cancer) (PDQ®) – Health Professional Version.  Mis à jour : 10/13/2016.

Reaume MN, Graham GE, Tomiak Eva, et al.  Canadian guideline on genetic screening for hereditary renal cell cancers.  Canadian Urological Association Journal.  2013; 7(9‑10):319-323.

U.S. National Library of Medicine.  Genetics Home Reference:  Your Guide to Understanding Genetic Conditions.  Help Me Understand Genetics.  Publié : 12/1/2016.

NE PAS suivre ce lien ou vous serez banni du site!