Essais cliniques

Mis à jour : 8 mars 2019

En plus des traitements approuvés par Santé Canada, il est possible pour certains patients d’avoir accès à d’autres thérapies en participant à des essais cliniques. En faisant partie d'un essai clinique, vous aiderez les chercheurs à répondre à d’importantes questions qui leur permettront de développer de nouveaux traitements et de nouvelles grandes lignes de soins. De plus, les essais cliniques représentent une option supplémentaire dans votre plan de traitement.

Cancer du rein Canada met tout en œuvre pour s’informer sur les principaux essais cliniques sur le cancer du rein au Canada. En tant que patient atteint du cancer du rein, vous pourriez être éligible à suivre une thérapie dans le cadre d’un essai clinique, en fonction de certains critères :   

  • Le sous-type de votre cancer du rein (par exemple, un adénocarcinome rénal métastatique à cellules claires);
  • Le stade de votre maladie (par exemple, si vous avez ou non des métastases) ;
  • Le fait que vous ayez précédemment suivi un ou plusieurs traitements.

Pour faciliter la consultation de ce texte, nous avons regroupé les principaux essais cliniques par catégories. Par exemple, vous trouverez des essais pour les patients qui ont été récemment diagnostiqués et qui n’ont pas encore subi d’intervention chirurgicale, et d’autres essais pour les patients qui ont déjà suivi plusieurs traitements systémiques.

 

Essais cliniques sur le diagnostic

Les essais cliniques portant sur le diagnostic examinent les différents outils diagnostiques (tels que les analyses sanguines, les tests de laboratoire ou les différentes techniques d’imagerie médicale) de manière à déterminer lesquels sont les plus aptes à déceler le cancer du rein ou une récidive.

Note : lorsqu’il est disponible, le nom du chercheur principal de l’essai clinique est mentionné; aussi, lorsque l’essai clinique porte sur un type particulier de cancer, on en fait mention.

 

1 TYPE DE CANCER DU REIN : 
ESSAI : NCT01353521

Contrast-enhanced Ultrasound to Evaluate Complex Renal Cysts.

But de l’étude :

  • Cette étude a pour but de déterminer si l’échographie de contraste (ECUS) est en mesure de fournir une image précise des kystes rénaux complexes. Ces kystes peuvent présenter plusieurs parois épaissies ou de forme irrégulière, ainsi que des zones de calcification (accumulation de calcium). Certains kystes complexes sont plus susceptibles d’être associés à des altérations de type cancéreux. Jusqu’à maintenant, les techniques utilisées de façon courante sont la tomodensitométrie (scan) ou l’imagerie par résonnance magnétique (IRM). Apprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
St. Joseph’s Healthcare Hamilton Dr Anil Kapoor Hamilton, ON En recrutement

 

2 TYPE DE CANCER DU REIN :
ESSAI : NCT01141816

Contrast-enhanced Ultrasound for Follow-up After Radiofrequency Ablation (RFA) of Kidney Lesions.

But de l’étude :

  • Cette étude a pour but de déterminer si l’utilisation d’une technique alternative, appelée l’échographie de contraste (ECUS), est en mesure d’améliorer le suivi des patients qui présentaient une lésion ou une tumeur rénale et qui ont subi une ablation par radiofréquence (ARF). Aujourd’hui, le suivi post-traitement de ces patients se fait au moyen de tomodensitométries (scans) ou d’imageries par résonance magnétique (IRM) effectuées de manière régulière, afin de détecter une récidive du cancer du rein. Apprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
St. Joseph’s Healthcare Hamilton Dr Anil Kapoor Hamilton, ON En recrutement

 

3 TYPE DE CANCER DU REIN :
ESSAI : NCT02428335

A Study of Muscle Energy Metabolism in Patients With Renal Cell Cancer (RCC) Treated With Sunitinib.

But de l’étude :

  • Cette étude utilise une technique particulière de tomodensitométrie (scan) sous perfusion de techténium 99m sestamibi, afin d’étudier l’effet secondaire de fatigue associé au traitement par sunitinib (Sutent®). Bien que la fatigue soit un effet secondaire très fréquent de la thérapie ciblée par sunitinib, on en ignore encore les causes. L’étude examine l’effet du sunitinib sur les cellules musculaires, au moyen de la tomodensitométrie avec perfusion de techténium 99m sestamibi. Apprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
Cross Cancer Institute Dr Michael Sawyer Edmonton, AB En attente

 

4 TYPE DE CANCER DU REIN : 
ESSAI : NCT00323076

Imaging Study in Patients With Cancer of the Head and Neck, Lung, Renal Cell, Brain, Lymphoma and Neuroendocrine Tumours.

But de l’étude :

  • Cette étude a pour but de vérifier l’innocuité et l’efficacité de la tomographie par émission de positrons (TEP scan) en utilisant un indicateur radioactif spécifique appelé 18F-FAZA, chez des patients atteints de différents types de cancer, y compris le cancer du rein. Le TEP scan se fait à l’aide d’un agent de contraste spécial qui permet de repérer les cellules cancéreuses dans l’organisme. Apprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
Cross Cancer Institute Dr Alexander McEwan Edmonton, AB En recrutement

 

5 TYPE DE CANCER DU REIN : 
ESSAI : NCT01065805

A Study to Demonstrate the Safety and Efficacy of 18F-FLT in Patients With Solid Tumours or Lymphoma.

But de l’étude :

  • Cette étude a pour but de vérifier l’innocuité et l’efficacité de la tomographie par émission de positrons (TEP scan) en utilisant un indicateur radioactif spécifique appelé 18-FLT chez des patients qui présentent différentes tumeurs solides (y compris les tumeurs rénales) connues ou soupçonnées. Le 18F-FLT peut aider à détecter une croissance cellulaire suspecte dans les images de TEP scans, ainsi qu’à déterminer la réponse au traitement d’un patient donné. Apprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
Cross Cancer Institute Dr Alexander McEwan Edmonton, AB En recrutement

Les essais cliniques pronostiques ou prédictifs

Des essais cliniques peuvent être effectués afin d’examiner certaines caractéristiques de patients atteints de cancer du rein ou de leurs cellules cancéreuses, de manière à mieux déterminer l’issue probable (le pronostic) d’un cancer du rein chez un patient donné. D’autres essais vont quant à eux s’intéresser à découvrir des facteurs prédictifs de la réponse d’un patient à un traitement en particulier. 

Note : lorsqu’il est disponible, le nom du chercheur principal de l’essai clinique est mentionné; aussi, lorsque l’essai clinique porte sur un type particulier de cancer, on en fait mention.

 

1 TYPE DE CANCER DU REIN: Clear cell
ESSAI : NCT02499458

Prospective Validation of Circulating Tumour Cells and Circulating Endothelial Cells as Biomarkers in Clear Cell Kidney Cancer.

But de l'étude:

  • Les cellules de tumeurs en circulation (CTC) ont une valeur pronostique pour plusieurs types de tumeurs; elles pourraient aider les chercheurs à mieux comprendre et gérer la manière dont les patients répondent à un traitement, ainsi que les mécanismes qui sous-tendent la résistance que développent les tumeurs à un traitement donné. En utilisant une nouvelle technologie de CTC qui permet d’examiner le cancer du rein métastatique à cellules claires, les chercheurs espèrent obtenir de meilleures données qui aideront à améliorer le traitement des patients atteint de ce type de cancer. Apprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL| CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
London Health Sciences Centre Dre Alison Allan London, ON En recrutement

Essais cliniques sur la surveillance active

La surveillance active consiste à surveiller de près le cancer du rein des patients et à attendre que la tumeur montre des signes de croissance ou commence à causer des problèmes avant de débuter un traitement.

Note : lorsqu’il est disponible, le nom du chercheur principal de l’essai clinique est mentionné; aussi, lorsque l’essai clinique porte sur un type particulier de cancer, on en fait mention.

 

1 TYPE DE CANCER DU REIN 
ESSAIS : NCT01305330

The Natural History of Small Renal Masses.

But de l’étude :

  • Les petites masses rénales doivent mesurer moins de 4 cm. La plupart ont une croissance lente et pourraient ne pas être traitées immédiatement, tandis que d’autres ont une croissance rapide et devraient faire l’objet d’un traitement. Cette étude surveille des patients dont le diagnostic est récent et qui présentent de petites masses rénales. Au moyen d’analyses d’imageries médicales et de prélèvements de tissus, les chercheurs tentent d’identifier les types de petites tumeurs les plus susceptibles de croître rapidement et qui devraient être traitées. Apprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT

Princess Margaret Cancer Centre | University Health Network

Dr Michael Jewett Toronto, ON En recrutement

Essais cliniques sur l'ablation tumorale

Les techniques d’ablation tumorale sont des thérapies dites « ablatives »; elles détruisent les cellules rénales cancéreuses d’une manière particulière. Par exemple, les procédures d’ablation thermique utilisent la chaleur ou le froid extrême pour « tuer » les cellules du cancer du rein.

Note : lorsqu’il est disponible, le nom du chercheur principal de l’essai clinique est mentionné; aussi, lorsque l’essai clinique porte sur un type particulier de cancer, on en fait mention.

 

1 TYPE DE CANCER DU REIN: 
ESSAI : NCT01720706

A Study of Thermal Ablation for Treating Larger Liver and Kidney Tumours.

But de l’étude :

  • Cette étude a pour but d’examiner l’innocuité et l’efficacité d’une toute nouvelle technique d’ablation par radiofréquence (ARF) des tumeurs du foie ou du rein de plus grande taille, en comparaison avec les procédures d’ARF standard. Cette technique utilise un nouveau dispositif qui génère un courant électrique au moyen d’une électrode de forme conique spiralée insérée dans la tumeur et qui chauffe les tissus à proximité. Elle sera employée chez des patients qui n’ont pas subi de chirurgie (néphrectomie partielle ou radicale) auparavant. Apprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
Princess Margaret Cancer Centre | University Health Network Dr Michael Jewett Toronto, ON En recrutement

Essais cliniques préopératoires (néoadjuvants) sur des traitements médicamenteux

Les essais cliniques portant sur les traitements néoadjuvants ont pour but de déterminer si ces derniers, lorsqu’ils sont administrés avant le traitement principal (généralement la chirurgie), aident à diminuer la taille des tumeurs. Les types de traitements adjuvants sont les thérapies médicamenteuses, la radiothérapie et autres traitements.

Note : lorsqu’il est disponible, le nom du chercheur principal de l’essai clinique est mentionné; aussi, lorsque l’essai clinique porte sur un type particulier de cancer, on en fait mention.

 

1 TYPE DE CANCER DU REIN: de tous types, y compris à cellules claires, à composante sarcomatoïde ou non classifié
ESSAI: NCT03055013

Nivolumab in Treating Patients With Localized Kidney Cancer Undergoing Surgery with a Nephrectomy (connue sous le nom PROSPER RCC).

But de l'étude :

  • TCette étude compare la chirurgie qui consiste à retirer le rein en totalité ou en partie (néphrectomie radicale ou partielle), à cette même chirurgie, accompagnée du médicament nivolumab (Opdivo®), dans le traitement des patients atteints d’un cancer du rein qui ne s’est pas propagé aux autres parties de l’organisme (localisé). Le nivolumab est un médicament immuno-oncologique qui pourrait interférer avec la capacité de croissance et de propagation des cellules tumorales. L’administration du nivolumab avant la chirurgie pourrait diminuer la tumeur et réduire la quantité de tissu sain à retirer. Dans cette étude, le nivolumab sera aussi administré après la néphrectomie, afin de vérifier s’il augmente les chances de survie des patients. On ignore encore si la combinaison du nivolumab et de la néphrectomie est plus efficace que la seule néphrectomie dans le traitement des patients atteints du cancer du rein. Cette étude s’adresse aux patients dont le diagnostic de cancer du rein est récent et dont le risque de récidive est élevé. Les patients peuvent avoir un cancer du rein à cellules claires, à composante sarcomatoïde ou de type inconnu (non classifié). Un groupe de patients recevra le nivolumab avant et après la chirurgie. L’autre groupe subira la chirurgie puis sera sous observation étroite (surveillance active). Cette étude ne s’adresse pas aux patients dont le cancer du rein s’est propagé à l’extérieur du rein (de stade avancé ou métastatique). Apprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
Tom Baker Cancer Centre Dr Daniel Heng Calgary, AB En attente
Juravinski Cancer Centre Dr Anil Kapoor Hamilton, ON En attente
St. Joseph's - McMaster Institute of Urology Dr Anil Kapoor Hamilton, ON En attente

Essais cliniques sur le traitement chirurgical

La chirurgie qui consiste en l’ablation de la tumeur est la pierre angulaire du traitement du cancer du rein. Les essais cliniques de nature chirurgicale testent de nouveaux protocoles, instruments ou technologies opératoires, destinés à améliorer la protection de la fonction rénale.

Note : lorsqu’il est disponible, le nom du chercheur principal de l’essai clinique est mentionné; aussi, lorsque l’essai clinique porte sur un type particulier de cancer, on en fait mention. 

 

POUR LE MOMENT, IL N'Y A PAS D'ESSAIS CLINIQUES POUR CETTE CATÉGORIE.

Essais cliniques postopératoires (adjuvants) sur des traitements médicamenteux

Le but des essais cliniques portant sur les traitements adjuvants est de déterminer si l’ajout d’un traitement, après une chirurgie pour le cancer du rein (qui constitue le traitement de base de ce cancer), augmente les chances de ralentir l’arrivée d’une récurrence du cancer ou en diminue le risque. Les types de traitements adjuvants sont les thérapies médicamenteuses, la radiothérapie et parfois d’autres formes de traitements.

Note : lorsqu’il est disponible, le nom du chercheur principal de l’essai clinique est mentionné; aussi, lorsque l’essai clinique porte sur un type particulier de cancer, on en fait mention.

 

1 TYPE DE CANCER DU REIN: à cellules claires ou à composante sarcomatoïde
ESSAI : NCT03024996

Étude sur l’atézolizumab en traitement adjuvant chez des participants atteints d’un hypernéphrome présentant un risque élevé de développer des métastases à la suite d’une néphrectomie (connue sous le nom IMmotion010).

But de l’étude :

  • Cette étude examine l’innocuité et l’efficacité d’un médicament appelé l’atézolizumab (MPDL3280A, Tecentriq®) lorsqu’il est administré après une chirurgie pour le cancer du rein (néphrectomie). L’essai clinique comprend deux groupes de patients : l’un reçoit l’atézoluzimab et l’autre, un placebo. L’atézolizumab, un inhibiteur du point de contrôle de la PD-L1, est l’une des plus récentes thérapies immuno-oncologiques. Dans le cadre d’un essai clinique, un placebo est un médicament ou un traitement inactif qui imite un traitement actif et qu’on administre de la même façon que ce dernier. Les patients, tout comme leur équipe de soins, ignorent s’ils reçoivent l’atézolizumab ou le placebo. Cette étude est destinée aux patients atteints d’un cancer du rein dont on estime qu’ils sont à haut risque de voir leur cancer réapparaître (récidive) ou se propager (métastaser) après la néphrectomie. Apprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
BC Cancer Agency - Centre for the Southern Interior Dr Daygen Finch Kelowna, C.-B. En recrutement
Cross Cancer Agency Dr Scott North
Dr Naveen Basappa
Edmonton, AB En recrutement
Tom Baker Cancer Centre Dr Daniel Heng  Calgary, AB En recrutement
North York General Hospital Dr Danny Robson Toronto, ON En recrutement
Ottawa Hospital Cancer Centre   Ottawa, ON  En recrutement
Odette Cancer Centre | Sunnybrook Health Sciences Centre Dr Georg Bjarnason Toronto, ON Fermé
Princess Margaret Cancer Centre | University Health Network Dr Aaron Hansen Toronto, ON Fermé
Centre universitaire de santé McGill | McGill University Health Centre - Site Glen Dr Simon Tanguay Montréal, QC En recrutement
Centre hospitalier universitaire
de Sherbrooke - CHUS
Dr Michel Pavic Sherbrooke, QC Fermé
Hôpital Hotel-Dieu de Québec | CHU de Québec Dr Louis Lacombe  Québec, QC En recrutement
QEII Health Sciences Centre Dre Lori Wood Halifax, N.-É. En recrutement

 

2 TYPE DE CANCER DU REIN: avec composante à cellules claires, avec ou sans composante sarcomatoïde 
ESSAI : NCT03142334

A Study of Pembrolizumab as Adjuvant Therapy in Patients After a Nephrectomy (connue sous le nom Keynote-564).

But de l’étude :

  • Cette étude examine l’innocuité et l’efficacité du médicament pembrolizumab (Keytruda®, MK-3475) administré après une chirurgie pour le cancer du rein (néphrectomie). L’essai clinique comportera deux groupes de patients dont l’un recevra le pembrolizumab et l’autre un placebo. Le pembrolizumab est une récente thérapie immuno-oncologique et un inhibiteur du point de contrôle PD‑L1. Un placebo est un médicament ou un traitement inactif qui ressemble au médicament ou au traitement actif et qui est administré de manière similaire à ce dernier. Les patients et leur équipe de soins ne pourront déterminer qui reçoit le pembrolizumab et qui reçoit le placebo. Cet essai s’adresse aux patients dont on estime que le cancer du rein est à risque intermédiaire ou élevé de revenir (récurrence) ou de se propager, à la suite d’une néphrectomie. Il s’adresse aussi aux patients aptes à subir une néphrectomie ainsi qu’une chirurgie qui permet l’excision totale d’une métastase sur un site unique. Apprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
Saskatoon Cancer Centre   Saskatoon, SK En recrutement
Allan Blair Cancer Centre   Regina, SK En recrutement
CancerCare Manitoba   Winnipeg, MB En recrutement
William Osler Health System   Brampton, ON Fermé
Juravinski Cancer Centre Dr Aly-Khan Lalani Hamilton, ON En recrutement
London Regional Cancer | London Health Sciences Centre Dr Eric Winquist London, ON En recrutement
R.S. McLaughlin Durham Regional Cancer Centre   Oshawa, ON En recrutement
Hôpital Maisonneuve-Rosemont | CIUSSS de l'Est de l'Île de Montréal   Montréal, QC En recrutement
Hôtel-Dieu de Lévis | CISSS de Chaudière-Appalaches   Lévis, QC En recrutement
CIUSSS du Saguenay-Lac-St-Jean   Chicoutimi, QC En recrutement
Recherche médicale Saint-Jérôme Inc.   Saint-Jérôme, QC En recrutement
Dr. Léon-Richard Oncology Centre   Moncton, NB En recrutement

 

3 TYPE DE CANCER DU REIN: principalement à cellules claires, pouvant présenter des caractéristiques sarcomatoïdes
ESSAI: NCT03138512

A Study Comparing the Combination of Nivolumab and Ipilimumab Versus Placebo in Patients With Localized Kidney Cancer (connue sous le nom CheckMate 914).

But de l'étude :

  • Cette étude examine l’innocuité et l’efficacité d’un traitement médicamenteux consistant en une combinaison de nivolumab (Opdivo®) et d’ipilimumab (Yervoy®), qui a pour but de retarder ou de prévenir une récurrence du cancer chez des patients dont le rein a été enlevé, en totalité ou en partie (néphrectomie radicale ou partielle), pour cause de cancer du rein. L’essai clinique comportera deux groupes : une cohorte de patients recevra une combinaison de nivolumab et d’ipililumab, tandis que l’autre se verra administrer un placebo. Le nivolumab et l’ipililumab sont tous deux des médicaments de type immuno‑oncologique, bien que leur mode d’action soit légèrement différent. Un placebo est un médicament inactif ou un traitement qui a les apparences du traitement actif faisant l’objet de l’étude et qui est administré de manière similaire. Les patients et leur équipe de soins ne sauront pas qui reçoit le traitement actif et qui reçoit le placebo. Cette étude s’adresse à des patients qui présentent un risque élevé de voir leur cancer revenir (récurrence) après avoir subi une néphrectomie. En sont exclus, les patients dont le cancer du rein s’est déjà propagé (métastasé). Apprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
BC Cancer Agency   Vancouver, C.-B. En recrutement
R.S. McLaughlin Durham Regional Cancer Centre   Oshawa, ON En recrutement
Princess Margaret Cancer Centre   Toronto, ON En recrutement
Hôpital Notre-Dame du CHUM   Montréal, QC En attente
Hôpital régional de Rimouski   Rimouski, QC En recrutement
Saint John Regional Hospital   Saint John, N.-B. En recrutement

 

4 TYPE DE CANCER DU REIN: de tous types, y compris à cellules claires, à composante sarcomatoïde ou non classifié
ESSAI: NCT03055013

Nivolumab in Treating Patients With Localized Kidney Cancer Undergoing Surgery with a Nephrectomy (connue sous le nom PROSPER RCC Study).

But de l'étude :

  • Cette étude compare la chirurgie qui consiste à retirer le rein en totalité ou en partie (néphrectomie radicale ou partielle), à cette même chirurgie, accompagnée du médicament nivolumab (Opdivo®), dans le traitement des patients atteints d’un cancer du rein qui ne s’est pas propagé aux autres parties de l’organisme (localisé). Le nivolumab est un médicament immuno-oncologique qui pourrait interférer avec la capacité de croissance et de propagation des cellules tumorales. L’administration du nivolumab avant la chirurgie pourrait diminuer la tumeur et réduire la quantité de tissu sain à retirer. Dans cette étude, le nivolumab sera aussi administré après la néphrectomie, afin de vérifier s’il augmente les chances de survie des patients. On ignore encore si la combinaison du nivolumab et de la néphrectomie est plus efficace que la seule néphrectomie dans le traitement des patients atteints du cancer du rein. Cette étude s’adresse aux patients dont le diagnostic de cancer du rein est récent et dont le risque de récidive est élevé. Les patients peuvent avoir un cancer du rein à cellules claires, à composante sarcomatoïde ou de type inconnu (non classifié). Un groupe de patients recevra le nivolumab avant et après la chirurgie. L’autre groupe subira la chirurgie puis sera sous observation étroite (surveillance active). Cette étude ne s’adresse pas aux patients dont le cancer du rein s’est propagé à l’extérieur du rein (de stade avancé ou métastatique). Apprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
Tom Baker Cancer Centre Dr Daniel Heng Calgary, AB En attente
Juravinski Cancer Centre Dr Anil Kapoor Hamilton, ON En attente
St. Joseph's - McMaster Institute of Urology Dr Anil Kapoor Hamilton, ON En attente

Essais cliniques sur les traitements par radiothérapie

Les essais cliniques portant sur les traitements par radiothérapie examinent différentes procédures d’irradiation ainsi que les combinaisons possibles entre la radiothérapie et d’autres traitements anticancéreux.

Note : lorsqu’il est disponible, le nom du chercheur principal de l’essai clinique est mentionné; aussi, lorsque l’essai clinique porte sur un type particulier de cancer, on en fait mention.

 

1 TYPE DE CANCER DU REIN : à cellules claires
ESSAI: NCT02019576

Traitement par radiothérapie stéréotaxique pour le cancer du rein métastatique traité par sunitinib.

But de l'étude:

  • La radiothérapie stéréotaxique est une nouvelle façon, très précise, de diriger les radiations vers les tumeurs. Elle permet de distribuer une dose élevée de radiations à une tumeur, sans pour cela affecter une grande partie des tissus et organes à proximité. Cette étude a pour but de mesurer la capacité de la radiothérapie stéréotaxique à détruire les tumeurs des patients qui reçoivent un traitement de leur cancer du rein par sunitinib (Sutent®). Les chercheurs examinent aussi l’efficacité de la radiothérapie stéréotaxique à augmenter la durée pendant laquelle les patients peuvent rester sous sunitinib, avant de devoir passer à un autre traitement médicamenteux. Apprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
BC Cancer Agency Dr Christian Kollmannsberger Vancouver, C.-B. En recrutement
Tom Baker Cancer Centre Dr Gerald Lim Calgary, AB En recrutement
Cross Cancer Institute Dr Samir Patel Edmonton, AB En recrutement
CancerCare Manitoba Dr Arbind Dubey Winnipeg, MB En recrutement
Juravinski Cancer Centre | Hamilton Health Sciences Centre Dr Anand Swaminath Hamilton, ON En recrutement
London Health Sciences Centre Dr Belal Ahmad London, ON  En recrutement 
Ottawa Hospital Cancer Centre Dr Scott Morgan  Ottawa, ON  En recrutement
Odette Cancer Centre | Sunnybrook Health Sciences Centre Dr Georg Bjarnason et Dr Patrick Cheung Toronto, ON En recrutement
Princess Margaret Cancer Centre | University Health Network Dr Srikala Sridhar Toronto, ON En recrutement
Hôpital général juif | Jewish General Hospital Dr Tamim Niazi Montréal, QC En recrutement
Centre universitaire de santé McGill | McGill University Health Centre Dr Fabio Cury Montréal, QC En recrutement
QEII Health Sciences Centre Dre Lori Wood Halifax, N.-É. En recrutement

 

2 TYPE DE CANCER DU REIN : à cellules claires
ESSAI: NCT02978404 

Combining Radiosurgery and Nivolumab (Opdivo®) to Treat Brain Metastases.

But de l'étude:

  • Cette étude évalue les effets d’une combinaison de radiochirurgie stéréotaxique (une forme récente de radiothérapie qui utilise un type de rayonnement beaucoup plus intense et précis) et de nivolumab (Opdivo®), un médicament immuno-oncologique, dans le traitement des patients dont le cancer du rein s’est propagé au cerveau (métastases cérébrales). Les chercheurs tentent de déterminer si la radiochirurgie stéréotaxique associée au nivolumab est en mesure de déclencher une réponse immunitaire, qui diminuerait les risques de métastases cérébrales chez les patients atteints d’un cancer du rein à cellules claires. Apprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM)  Dr Philip Wong Montréal, QC En recrutement
Centre universitaire de santé McGill (CUSM) | MGill University Health Centre (MUCH) - Site Glen  Dre Valérie Panet-Raymond Montréal, QC En attente
Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke Dr Marc-Émile Plourde Sherbrooke, QC En recrutement

 

3 TYPE DE CANCER DU REIN :
ESSAI : NCT01761929 

A Five Fraction Stereotactic Body Radiation Therapy (SBRT) Regimen, for Extra-Cranial Oligometastases.

But de l'étude:

  • La récente technologie de radiothérapie corporelle stéréotaxique (en anglais, Stereotactic Body Radiation Therapy (SBRT)) envoie des doses de radiation plus importantes sur la tumeur, tout en limitant la dose reçue par les tissus normaux à proximité. Cette étude examine l’efficacité et les effets secondaires potentiels d’un protocole de 5 séances de radiothérapie corporelle stéréotaxique, chez les patient (y compris ceux du cancer du rein) qui présentent un nombre restreint de tumeurs solides extra-crâniennes, par exemple des tumeurs aux poumons, aux os, au foie, ou à la glande surrénale. Apprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL  LIEU STATUT
Princess Margaret Cancer Centre | University Health Network  Dre Rebecca Wong Toronto, ON En recrutement

  

4 TYPE DE CANCER DU REIN : à composantes de cellules claires
ESSAI: NCT02599779

 

A Proof of Principle Study of the Activity of Pembrolizumab Given in Combination with Stereotactic Body Radiation Therapy (SBRT) in Patients with Tyrosine Kinase Inhibitor (TKI) RefractoryMetastatic Kidney Cancer, or mRCC (also called OZM-065 Study) 

But de l'étude :

  • Les patients qui ont développé une résistance à une thérapie ciblée par un inhibiteur de la tyrosine kinase (TKI) sont considérés comme étant réfractaires aux TKI et peuvent participer à cet essai clinique. Cette étude s’adresse aux patients dont le cancer du rein est de stade IV (métastatique). Le pembrolizumab (MK-3475, Keytruda®) est l’un des plus récents médicaments immuno-oncologiques. La radiothérapie corporelle stéréotaxique (en anglais, Stereotactic Body Radiation Therapy (SBRT), quant à elle, envoie des doses de radiation sur la tumeur de façon extrêmement précise. On administre une combinaison de SBRT et de pembrolizumab à des patients atteints d’un cancer du rein métastatique, afin de déterminer l’efficacité de cette association de traitements. Apprenez-en plus sur cet essai.

HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
BC Cancer Agency Dr Christian Kollmannberger Vancouver, C.-B. En attente

Tom Baker Centre

Dr Richard Lee-Ying Calgary, AB En recrutement

Princess Margaret Hospital | University Health Netowrk

Dr Aaron Hansen Toronto, ON En recrutement

Odette Cancer Centre | Sunnybrook Health Sciences Centre

Dr Georg Bjanason Toronto, ON En recrutement

Ottawa Hospital Cancer Centre

Dre Christina Canil Ottawa, ON En attente

 

5 TYPE DE CANCER DU REIN : 
ESSAI: NCT03108703

Assessment of Quality of Life and Outcomes in Patients Treated With Stereotactic Body Radiation Therapy (SBRT) for Primary Renal Cell Carcinoma (also called AQuOS-RCC Study).

But de l'étude :

  • La radiothérapie corporelle stéréotaxique, en anglais Stereotactic Body Radiation Therapy (SBRT), est une nouvelle technique qui permet de distribuer de façon très ciblée des doses élevées de radiation aux tumeurs. Cette étude examinera la qualité de vie et les résultats de la radiothérapie stéréotaxique chez les patients qui auront reçu ce traitement pour leur cancer du rein. Apprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
Odette Cancer Centre | Sunnybrook Health Sciences Centre Dr William Chu Toronto, ON En recrutement
Juravinski Cancer Centre | Hamilton Health Sciences Centre Dr Anand Swaminath Hamilton, ON En recrutement

 

6 TYPE DE CANCER DU REIN : 
ESSAI: NCT03747133

Stereotactic Ablative Radiosurgery (SABR) for Renal Tumours.

But de l'étude :

  • La radiothérapie stéréotaxique d’ablation (SABR) consiste à administrer des doses élevées de rayonnement à une tumeur, tout en minimisant le risque de dommages aux organes et tissus environnants. Cette étude vise les patients ayant une tumeur du rein d’une taille de 6 cm (2,4 po) ou moins et qui ne peuvent pas subir de chirurgie. L’étude cherche à déterminer si la SABR est une solution de rechange sûre et efficace à la chirurgie. Apprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
Royal Victoria Regional Health Centre   Barrie, ON En attente
Princess Margaret Cancer Centre | University Health Network Dr Joelle Helou Toronto, ON En recrutement

Essais cliniques sur les traitements médicamenteux

Les essais cliniques sur les traitements médicamenteux testent un nouveau médicament, administré seul ou avec d’autres traitements, et différentes posologies (le dosage et le rythme d’administration du traitement), afin de mieux soigner les patients atteints d’un cancer du rein. Ces essais testent aussi l’innocuité, l’efficacité et les effets secondaires potentiels d’un nouveau médicament ou d’une nouvelle combinaison médicamenteuse.

Compte tenu que la plupart des cancers du rein répondent peu à la chimiothérapie, ces essais portent souvent sur l’utilisation d’un nouveau médicament ou d’une combinaison médicamenteuse différente ou inédite, par exemple une association entre une thérapie ciblée et un traitement immuno-oncologique. Les essais répertoriés ci-dessous s’adressent principalement aux patients dont le cancer s’est propagé à l’extérieur du rein, aux tissus et aux ganglions avoisinants (localement avancé), ou à d’autres parties de l’organisme (métastasique).

Note : lorsqu’il est disponible, le nom du chercheur principal de l’essai clinique est mentionné; aussi, lorsque l’essai clinique porte sur un type particulier de cancer, on en fait mention.

 

 

 

ESSAIS CLINIQUES POUR LES PATIENTS QUI N'ONT PAS EU DE TRAITEMENTS MÉDICAMENTEUX ANTÉRIEURS

 

1 TYPE DE CANCER DU REIN : Papillaire
ESSAI: NCT02761057

Cabozantinib-S-Malate, Crizotinib, Volitinib, or Sunitinib Malate in Treating Patients With Locally Advanced or Metastatic Kidney Cancer (connue sous le nom PAPMET).

But de l'étude:

  • Cette étude compare l’efficacité du cabozantinib (Cometriq®, BMS-907351), du crizotinib (Xalkori®), du volitinib (AZD6094, Savolitinib), ou du sunitinib (Sutent®), en tant que traitements du cancer du rein de type papillaire, localement avancé ou métastatique. Le cabozantinib, le crizotinib et le volitinib sont des inhibiteurs de MET. Le sunitinib est une thérapie ciblée qui utilise un inhibiteur de tyrosine kinase (TKI). Cette étude a pour but de déterminer lequel de ces médicaments est en mesure d’enrayer la croissance des cellules tumorales, en bloquant certains enzymes essentiels à la croissance cellulaire. Les patients peuvent avoir subi une chirurgie, ainsi qu’avoir suivi un (1) traitement médicamenteux ou de radiothérapie antérieur, pour un cancer du rein avancé ou métastatique. Apprenez-en plus sur cet essai.
HOSPITAL | CANCER CENTRE PRINCIPAL INVESTIGATOR LOCATION TRIAL STATUS
Cross Cancer Institute Dr Naveen S. Basappa Edmonton, AB Projeté
Tom Baker Cancer Centre Dr Daniel Heng Calgary, AB Projeté
London Regional Cancer Program Dre Kylea Potvin London, ON Projeté
Odette Cancer Centre | Sunnybrook Health Sciences Centre Dr Georg Bjarnason Toronto, ON Projeté
Saint Joseph's Healthcare | Charlton Campus Dr Anil Kapoor Hamilton, ON Projeté
Ottawa Hospital and Cancer  Centre Dre Christina Canil Ottawa, ON Projeté
Centre hospitalier de l'université de Montréal- CHUM Dr Jean-Baptiste Lattouf Montréal, QC Projeté
QEII Health Sciences Centre | Capital District Health Authority Dre Lori Wood  Halifax, N.-É. Projeté

  

2 TYPE DE CANCER DU REIN :
ESSAI : NCT02996110

Étude pour l’évaluation de traitements d’association chez des personnes atteintes d’un hypernéphrome au stade avancé.

But de l'étude :

  • Cette étude s’adresse aux patients atteints d’un cancer du rein de stade avancé ou métastatique. Son but est de vérifier si la combinaison du nivolumab (Opdivo®) et des thérapies expérimentales immuno-oncologiques s’avère d’une efficacité supérieure à celle du nivolumab et de l’ipililumab (Yervoy®). Le nivolumab est un traitement de type immuno-oncologique, tout comme l'ipilimumab, le relatlimab (BMS-986016) et le BMS-986205 utilisés dans le cadre de cet essai clinique qui ont chacun un mode d’action légèrement différent. Un groupe de patients recevra du nivolumab et de l'ipililumab. Un groupe de patients recevra du nivolumab ainsi que le médicament expérimental relatlimab (BMS-986016). Un autre groupe de patients recevra du nivolumab et le médicament expérimental BMS-986205. Les critères d'admissibilité ne spécifient pas si l’étude est pour les patients qui ont reçu ou non un traitement médicamenteux au préalable. Donc, il serait bien de vérifier auprès de votre médecin si cette étude est une option pour vous. Apprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
R.S. McLaughlin Durham Cancer Centre   Oshawa, ON En recrutement
Princess Margaret Cancer Centre | University Health Network Dr Srikala Sridhar Toronto, ON En recrutement
Juravinski Cancer Centre | Hamilton Health Sciences Centre Dr Sebastien Hotte Hamilton,ON En recrutement
Hôpital général juif | Jewish General Hospital Dr Wilson H Miller Jr Montréal, QC En recrutement
Hôpital Hôtel-Dieu de Québec Dr Vincent Fradet Québec, QC En recrutement

 

3 TYPE DE CANCER DU REIN : à composante de cellules claires
ESSAI : NCT02811861

A Study to Compare the Effectiveness and Safety of Lenvatinib in Combination with Everolimus or Pembrolizumab Versus Sunitinib Alone as a First-Line Treatment of Patients with Advanced Kidney Cancer (connue sous le nom CLEAR).

But de l'étude :

  • Cette étude s’adresse aux patients atteints d’un cancer du rein de stade avancé qui n’ont reçu aucun traitement médicamenteux auparavant. Son but est de vérifier si la combinaison du lenvatinib (Lenvima®) et de l’évérolimus (Afinitor®), ou celle du lenvatinib et du pembrolizumab (MK-3475, Keytruda®), s’avèrent d’une efficacité supérieure à celle du sunitinib (Sutent®) utilisé seul. On examinera aussi l’innocuité de l’utilisation du lenvatinib en combinaison avec l’évérolimus ou le pembrolizumab. Le sunitinib est un médicament actuellement utilisé dans le traitement du cancer du rein; il fait partie de ce qu’on appelle les thérapies ciblées. Le lenvatinib fait aussi partie de ce groupe de médicaments et son mode d’action s’apparente à celui du sunitinib. L’évérolimus, aussi une thérapie ciblée, agit en inhibant la protéine mTOR. Le pembrolizumab est un nouveau médicament de type immuno-oncologique. Un groupe de patients recevra le lenvatinib et l’évérolimus en combinaison. Un autre groupe recevra le lenvatinib et le pembrolizumab. Un dernier groupe recevra le sunitinib en monothérapie. Apprenez-en plus sur cet essai.

HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
BC Cancer Agency   Vancouver, BC En attente
London Regional Cancer Centre Dr Eric Winquist London, ON En recrutement
Juravinski Cancer Centre | Hamilton Health Sciences Centre   Hamilton, ON En recrutement
Odette Cancer Centre | Sunnybrook Health Sciences Centre Dr Georg Bjarnason Toronto, ON En recrutement
Ottawa Hospital and Cancer Centre   Ottawa, ON En recrutement
Hôpital Charles-Le Moynne | CISSS de la Montérégie-Centre   Greenfield Park, QC En recrutement

 

4

TYPE DE CANCER DU REIN : avec composante à cellules claires ou sarcomatoïde

ESSAI : NCT03063762

A Study to Check the Safety, Drug Action and Effectiveness of RO6874281 as a Combination Therapy in Patients With Unresectable Advanced and/or Metastatic Kidney Cancer.

But de l'étude :

  • Cette étude s’adresse aux patients dont le cancer du rein est de stade avancé ou métastatique, qui n’ont pas reçu de traitement médicamenteux pour leur cancer du rein auparavant et qui ne peuvent subir une chirurgie. Le but de cet essai clinique est d’examiner l’innocuité et l’efficacité d’une combinaison de RO6874281 et d’atezolizumab (MPDL3280A, Tecentriq®) ainsi que la tolérance des patients à cette combinaison. Un autre volet de cette étude examinera l’innocuité et l’efficacité de cette combinaison à laquelle s’ajoutera le bévacizumab (Avastin®); la tolérance des patients sera aussi évaluée. RO6874281 est un médicament expérimental ayant une action immuno-oncologique. L’atezolizumab est un médicament de type immuno-oncologique récent et un inhibiteur du point de contrôle PD‑L1. Le bévacizumab est une thérapie ciblée qui peut prévenir la formation de nouveaux vaisseaux sanguins dont les tumeurs ont besoin pour alimenter leur croissance. Un groupe de patients recevra une combinaison de RO6874281 et d’atezolizumab et un autre recevra le RO6874281, l’atezolizumab et le bévacizumab. Aprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
Princess Margaret Cancer Centre | University Health Network Dr Aaron Hansen Toronto, ON En recrutement

  

5 TYPE DE CANCER DU REIN: à cellules claires, pouvant avoir une composante sarcomatoïde
ESSAI: NCT02983045

Étude à doses croissantes et expansion de la cohorte évaluant le NKTR-214 (cytokine ciblant la protéine CD122) en association avec un anticorps anti-PD-1 (nivolumab) ou en association avec le nivolumab et un anticorps anti-CTLA4 (ipilimumab) chez des patients présentant des tumeurs solides avancées ou métastatiques (connue sous le nom PIVOT-02).

But de l'étude :

  • Cette étude a pour but de déterminer le dosage optimal de NKTR‑214 administré en combinaison avec le nivolumab (Opdivo®). Elle examinera aussi l’innocuité, l’efficacité et le degré de tolérance des patients atteints d’un cancer du rein de stade avancé ou métastatique à une combinaison de NKTR‑214 et de nivolumab, en comparaison avec une combinaison de NKTR‑214, de nivolumab et d’ipililumab (Yervoy®).Tous ces médicaments ciblent le système immunitaire et sont susceptibles de travailler ensemble à mieux lutter contre le cancer. Le NKTR‑214 est un médicament expérimental qui cible les récepteurs spécifiques CD122 qu’on trouve à la surface des cellules immunitaires. Le nivolumab est un médicament immuno-oncologique, un inhibiteur de la PD‑1, qui est utilisé au Canada en tant que traitement de deuxième intention pour le cancer du rein. L’ipililumab, un autre médicament immuno-oncologique, agit quant à lui sur la protéine d’un différent point de contrôle (c’est un inhibiteur de la CTLA‑4). L’étude comporte plusieurs parties dont certaines s’adressent aux patients qui n’ont reçu aucun traitement médicamenteux antérieur pour leur cancer du rein, tandis que d’autres regroupent des patients qui ont pu recevoir un traitement médicamenteux auparavant Apprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
BC Cancer Agency   Vancouver, BC En recrutement
Odette Cancer Centre | Sunnybrook Health Sciences Centre   Toronto, ON En recrutement
Princess Margaret Cancer Centre | University Health Network Dr Philippe Bedard Toronto, ON En recrutement
Hôpital général juif | Jewish General Hospital   Montréal, QC En recrutement
Centre de santé universitaire McGill | McGill University Health Centre   Montréal, QC En attente

   

ESSAIS CLINIQUES POUR LES PATIENTS QUI ONT REÇU UN TRAITEMENT MÉDICAMENTEUX ANTÉRIEUR 

 

1 TYPE DE CANCER DU REIN :
ESSAI: NCT02298959

Pembrolizumab and Ziv-aflibercept in Treating Patients With Advanced Solid Tumours.

But de l'étude:

  • Cette étude examine l’innocuité, les effets secondaires et la dose optimale d’un nouveau médicament, le ziv-aflibercept (Zaltrap®), lorsqu’il est administré en combinaison avec le pembrolizumab. (MK-3475, Keytruda®) dans le traitement des patients qui présentent des tumeurs solides de stade avancé. Elle s’adresse aussi aux patients dont le cancer du rein a récidivé ou est en phase métastatique. Le pembrolizumab est un médicament immuno-oncologique récent. Le ziv-aflibercept, une thérapie ciblée, est un inhibiteur de la tyrosine kinase(TKI) du facteur de croissance de l'endothélium vasculaire (VEGF). Cet étude s’adresse aux patients qui ont reçu au moins une (1) thérapie ciblée avec un (VEGF-TKI) pour leur cancer du rein. Apprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
BC Cancer Agency Dr Daniel Renouf Vancouver, C.-B. En recrutement
Princess Margaret Cancer Centre | University Health Network Dr Philippe L. Bédard Toronto, ON En recrutement

 

2 TYPE DE CANCER DU REIN : Papillaire
ESSAI: NCT02761057

Cabozantinib-S-Malate, Crizotinib, Volitinib, or Sunitinib Malate in Treating Patients With Locally Advanced or Metastatic Kidney Cancer (connue sous le nom PAPMET).

But de l'étude:

  • Cette étude compare l’efficacité du cabozantinib (Cometriq®, BMS-907351), du crizotinib (Xalkori®), du volitinib (AZD6094, Savolitinib), ou du sunitinib (Sutent®), en tant que traitements du cancer du rein de type papillaire, localement avancé ou métastatique. Le cabozantinib, le crizotinib et le volitinib sont des inhibiteurs de MET. Le sunitinib est une thérapie ciblée qui utilise un inhibiteur de tyrosine kinase (TKI). Cette étude a pour but de déterminer lequel de ces médicaments est en mesure d’enrayer la croissance des cellules tumorales, en bloquant certains enzymes essentiels à la croissance cellulaire. Les patients peuvent avoir subi une chirurgie, ainsi qu’avoir suivi un (1) traitement médicamenteux ou de radiothérapie antérieur, pour un cancer du rein avancé ou métastatique. Apprenez-en plus sur cet essai.
HOSPITAL | CANCER CENTRE PRINCIPAL INVESTIGATOR LOCATION TRIAL STATUS
Allan Blair Cancer Centre   Regina, SK Projeté
Cross Cancer Institute Dr Naveen S. Basappa Edmonton, AB Projeté
Tom Baker Cancer Centre Dr Daniel Heng Calgary, AB Projeté
London Regional Cancer Program Dre Kylea Potvin London, ON Projeté
Odette Cancer Centre | Sunnybrook Health Sciences Centre Dr Georg Bjarnason Toronto, ON Projeté
Saint Joseph's Healthcare | Charlton Campus Dr Anil Kapoor Hamilton, ON Projeté
Ottawa Hospital and Cancer Centre Dre Christina Canil Ottawa, ON Projeté
Centre hospitalier universitaire de Montréal - CHUM Dr Jean-Baptiste Lattouf Montréal, QC Projeté
QEII Health Sciences Centre | Capital District Health Authority Dre Lori Wood  Halifax, N.-É. Projeté

 

 

3 TYPE DE CANCER DU REIN :
ESSAI : NCT02655822

A Study to Evaluate the Safety and Anti-cancer Activity of a Drug called CPI-444 Given by Itself and also in Combination With Another Drug, called Atezolizumab, in Patients with Advanced Cancers.

But de l'étude:

  • Cette étude a pour but de déterminer l’innocuité et l’efficacité du CPI-444, un médicament immuno-oncologique expérimental, administré en monothérapie, comparativement à une combinaison du CPI-444 et de l’atézolizumab (MPDL3280A, Tecentriq®), qui est aussi un médicament immuno-oncologique.Différentes doses du CPI-444 sont aussi étudiées dans le cadre de cet essai. Les patients doivent avoir suivi au moins un (1) traitement médicamenteux antérieur, mais pas plus de cinq (5), pour un cancer du rein avancé en progression ou en récidive, Apprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
BC Cancer Agency Dr Daniel Renouf Vancouver, C.-B. En recrutement
Cross Cancer Institute Dr Michael Chu Edmonton, AB En recrutement
Ottawa Hospital Cancer Centre Dre Rachel Goodwin Ottawa, ON  En recrutement

 

4 TYPE DE CANCER DU REIN :
ESSAI: NCT02460224

Safety and Effectiveness of a Drug called LAG525, used by Itself and in Combination With another Drug called PDR001, in Patients With Advanced Cancer.

But de l'étude:

  • Le LAG525 et le PDR001 sont des médicaments immuno-oncologiques expérimentaux. Cette étude examine l’innocuité, l’efficacité et le dosage de ces deux agents, chez des patients qui présentent des tumeurs solides, y compris du cancer du rein. Cette étude s’adresse à des patients atteints d’un cancer du rein avancé ou métastatique, qui présentent au moins une (1) lésion ou une masse mesurable et dont le cancer a continué de progresser lors d’un traitement antérieur. Apprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
Cross Cancer Institute   Edmonton, AB En recrutement
Princess Margaret Cancer Centre | University Health Network Dre Lillian Siu Toronto, ON En recrutement
Novartis Investigative Site - Nous ne disposons pas d’une liste des centres qui participent à cet essai. Si vous désirez plus d’information sur cet essai, parlez-en à votre médecin.   Toronto, ON En recrutement

 

5 TYPE DE CANCER DU REIN :
ESSAI : NCT01638533

A Study of Romidepsin in Treating Patients With Lymphoma, Chronic Lymphocytic Leukemia, or Solid Tumours With Liver Dysfunction.

But de l'étude:

  • Cette étude examine les effets secondaires et la dose optimale de romidepsin (Istodax®) dans le traitement de différents types de cancer. Les patients atteints d’un cancer du rein avancé, métastatique ou en récidive et dont la fonction hépatique (foie) est affectée de façon modérée ou grave, peuvent y participer. Cette étude s’adresse aux patients dont le cancer du rein continue de progresser ou a récidivé, en dépit des traitements standard. Le romidepsin est une chimiothérapie utilisée dans le traitement de certains types de lymphome et il est susceptible de bloquer la croissance des cellules cancéreuses, en stoppant l’activité de certaines protéines qui jouent un rôle important dans la croissance et la survie de ces cellules. Apprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
Princess Margaret Cancer Centre | University Health Network Dre Lillian Siu Toronto, ON En recrutement

 

6 TYPE DE CANCER DU REIN : Renal medullary cancer or rhabdoid tumours of the kidney
ESSAI : NCT02601950

Study of the EZH2 Inhibitor Tazemetostat in Patients with INI1-Negative Tumours or Relapsed/Refractory Synovial Sarcoma. 

But de l'étude:

  • Cette étude examine les effets secondaires, l’innocuité et l’efficacité d’un médicament expérimental appelé le tazémétostat (EPZ-6438) chez les patients atteints de formes rares du cancer du rein, par exemple, le carcinome médullaire ou la tumeur rhabdoïde du rein. Le tazémétostat est un médicament qui cible et détruit certaines cellules cancéreuses en bloquant l’activité d’un gène appelé EZH2. Cette étude s’adresse aux patients atteints d’un cancer du rein métastatique (le cancer s'est propagé) et pour lesquels il n’existe aucun traitement standard disponible, alors que la maladie a récidivé ou qu’elle ne répond plus au traitement (est réfractaire). Apprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
Cross Cancer Institute Dr Quincy Chu Edmonton, AB En recrutement
Princess Margaret Cancer Centre | University Health Network Dr Abha Gupta Toronto, ON En recrutement
Hôpital Royal Victoria (CUSM) | Royal Victoria Hospital (MUHC) Dr Thierry Alcindor Montréal, QC En recrutement

   

7 TYPE DE CANCER DU REIN : à cellules claires
ESSAI : NCT03173560

Safety and Effectiveness of Lenvatinib in Combination with Everolimus in Patients with Kidney Cancer (connue sous le nom Hope Renal 218)

But de l'étude

  • Cet essai clinique examine l’innocuité et l’efficacité de deux doses différentes de lenvatinib, administré en combinaison avec l’évérolimus à des patients atteints d’un cancer du rein à cellules claires. Le lenvatinib (Lenvima®) fait partie de la catégorie des thérapies ciblées inhibitrices de la tyrosine kinase. Il peut bloquer les signaux qui permettent aux cellules cancéreuses de croître et de se multiplier, ainsi que les signaux qui favorisent la formation de nouveaux vaisseaux sanguins. L’évérolimus (Afinitor®) est aussi une thérapie ciblée qui inhibe la mTOR; il agit en bloquant une certaine protéine qui joue un rôle important dans la croissance, la division et la survie des cellules cancéreuses. L’évérolimus fait déjà partie des traitement utilisés pour le cancer du rein. Le lenvatinib est utilisé dans le traitement de certains types de cancer de la thyroïde. Cette étude s’adresse aux patients dont le cancer du rein à cellules claires est de stade avancé, qui ont reçu un traitement médicamenteux antérieur pour leur cancer du rein, à savoir un traitement qui cible le facteur de croissance endothéliale (VEGFR). Apprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
BC Cancer Agency - Kelowna   Kelowna, BC En attente
Tom Baker Cancer Centre   Calgary, AB En recrutement
London Health Sciences Centre   London, ON En attente
Juravinski Cancer Centre   Hamilton, ON En attente
Odette Cancer Centre | Sunnybrook Health Sciences Centre Dr Georg Bjarnason Toronto, ON En recrutement
Ottawa Hospital   Ottawa, ON En recrutement
Hôpital général juif | Jewish General Hospital   Montréal, QC En recrutement

  

8 TYPE DE CANCER DU REIN :
ESSAI : NCT02983045 

Étude à doses croissantes et expansion de la cohorte évaluant le NKTR-214 (cytokine ciblant la protéine CD122) en association avec un anticorps anti-PD-1 (nivolumab) ou en association avec le nivolumab et un anticorps anti-CTLA4 (ipilimumab) chez des patients présentant des tumeurs solides avancées ou métastatiques (connue sous le nom PIVOT-02).

But de l'étude:

  • Cette étude a pour but de déterminer le dosage optimal de NKTR‑214 administré en combinaison avec le nivolumab (Opdivo®). Elle examinera aussi l’innocuité, l’efficacité et le degré de tolérance des patients atteints d’un cancer du rein de stade avancé ou métastatique à une combinaison de NKTR‑214 et de nivolumab, en comparaison avec une combinaison de NKTR‑214, de nivolumab et d’ipililumab (Yervoy®).Tous ces médicaments ciblent le système immunitaire et sont susceptibles de travailler ensemble à mieux lutter contre le cancer. Le NKTR‑214 est un médicament expérimental qui cible les récepteurs spécifiques CD122 qu’on trouve à la surface des cellules immunitaires. Le nivolumab est un médicament immuno-oncologique, un inhibiteur de la PD‑1, qui est utilisé au Canada en tant que traitement de deuxième intention pour le cancer du rein. L’ipililumab, un autre médicament immuno-oncologique, agit quant à lui sur la protéine d’un différent point de contrôle (c’est un inhibiteur de la CTLA‑4). L’étude comporte plusieurs parties dont certaines s’adressent aux patients qui n’ont reçu aucun traitement médicamenteux antérieur pour leur cancer du rein, tandis que d’autres regroupent des patients qui ont pu recevoir un traitement médicamenteux. Apprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
BC Cancer Agency   Vancouver, C.-B. En recrutement
Odette Cancer Centre | Sunnybrook Health Sciences Centre Dr Susanna Cheng Toronto, ON En recrutement
Princess Margaret Cancer Centre | University Health Network Dr Philippe Bédard Toronto, ON En recrutement
Hôpital général juif | Jewish General Hospital   Montréal, QC En recrutement

 

9 TYPE DE CANCER DU REIN :
ESSAI : NCT02996110

Étude pour l’évaluation de traitements d’association chez des personnes atteintes d’un hypernéphrome au stade avancé (connue sous le nom FRACTION-RCC).

But de l'étude :

  • Cette étude s’adresse aux patients atteints d’un cancer du rein de stade avancé ou métastatique. Son but est de vérifier si la combinaison du nivolumab (Opdivo®) et des thérapies expérimentales immuno-oncologiques s’avère d’une efficacité supérieure à celle du nivolumab et de l’ipililumab (Yervoy®). Le nivolumab est un traitement de type immuno-oncologique, tout comme l'ipilimumab, le relatlimab (BMS-986016) et le BMS-986205 utilisés dans le cadre de cet essai clinique qui ont chacun un mode d’action légèrement différent. Un groupe de patients recevra du nivolumab et de l'ipililumab. Un groupe de patients recevra du nivolumab ainsi que le médicament expérimental relatlimab (BMS-986016). Un autre groupe de patients recevra du nivolumab et le médicament expérimental BMS-986205. Les critères d'admissibilité ne spécifient pas si l’étude est pour les patients qui ont reçu ou non un traitement médicamenteux au préalable. Donc, il serait bien de vérifier auprès de votre médecin si cette étude est une option pour vous. Apprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
R.S. McLaughlin Durham Cancer Centre   Oshawa, ON En recrutement
Princess Margaret Cancer Centre | University Health Network Dr Srikala Sridhar  Toronto, ON En recrutement
Juravinski Cancer Centre | Hamilton Health Sciences Centre Dr Sebastien Hotte Hamilton,ON En recrutement
Hôpital général juif | Jewish General Hospital Dr Wilson H. Miller Jr Montréal, QC En recrutement
Hôpital Hôtel-Dieu de Québec Dr Vincent Fradet Québec, QC En recrutement

 

10 TYPE DE CANCER DU REIN : 
ESSAI: NCT01968109

Étude d’immunothérapie expérimentale visant à évaluer l’innocuité, la tolérabilité et l’efficacité d’un anti-LAG-3 administré avec et sans anti-PD-1 dans le traitement de tumeurs solides.

But de l'étude:

  • Cette étude s’adresse à des patients qui présentent différents types de tumeurs - y compris le cancer du rein – qui se sont propagées, ou qui ne peuvent être retirées chirurgicalement. Son but est d’examiner l’innocuité et l’efficacité d’un médicament expérimental, le relatlimab (BMS-986016), administré seul ou en combinaison avec le nivolumab (Opdivo®); l’étude portera aussi sur la tolérance des patients à ce médicament. Bien que leur mode d’action diffère légèrement, le relatlimab et le nivolumab sont tous deux des médicaments immuno-oncologiques qui améliorent la capacité du système immunitaire à lutter contre le cancer. Un groupe de patients recevra seulement le relatlimab, alors que l’autre recevra le relatlimab en combinaison avec le nivolumab. Cette étude s’adresse aux patients atteints d’un cancer du rein qui n’ont reçu aucun traitement médicamenteux de type immuno-oncologique. Apprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
Princess Margaret Centre | University Health Network Dr Marcus Butler Toronto, ON En recrutement
Hôpital Hôtel-Dieu de Québec Dr Joel Claveau Québec, QC En Recrutement

 

11 TYPE DE CANCER DU REIN : à cellules claires, et pouvant présenter des caractéristiques sarcomatoïdes
ESSAI: NCT03289962

A Study of RO7198457 (Personalized Cancer Vaccine or PCV) as a Single Agent and in Combination With Atezolizumab in Patients With Locally Advanced or Metastatic Tumours.

But de l'étude:

  • Cette étude s’adresse à des patients qui présentent différents types de tumeurs, y compris ceux qui sont atteints d’un cancer du rein incurable de stade avancé. Elle a pour but de vérifier l’innocuité et l’effet sur le système immunitaire des patients d’un médicament expérimental appelé le RO7198457, lorsqu’il est administré seul, ou en combinaison avec l’atézolizumab (Tecentriq®, MPDL3280A). La tolérance des patients est aussi évaluée. Le RO7198457 est un traitement médicamenteux expérimental de type immuno‑oncologique, administré sous la forme d’un vaccin anticancéreux personnalisé. L’atézolizumab, un inhibiteur du point de contrôle PD-L1, fait partie des plus récents médicaments immuno‑oncologiques. Un groupe de patients recevra seulement le RO7198457, tandis que l’autre groupe se verra administrer une combinaison de RO7198457 et d’atézolizumab. On évaluera aussi différentes doses de RO7198457. Les patients atteints d’un cancer du rein dont la maladie a progressé après avoir suivi au moins un traitement standard sont admissibles à cet essai clinique. Apprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
Ottawa Hospital Cancer Centre   Ottawa, ON En recrutement
Princess Margaret Centre | University Health Network Dre Lillian Siu Toronto, ON En recrutement

 

12 TYPE DE CANCER DU REIN : principalement à cellules claires
ESSAI: NCT03200717

A Study of Effectiveness, Saferty and Quality of Life of pazopanib in Patients With Advanced or Metastatic Kidney Cancer After Prior Checkpoint Inhibitor Treatment (connue aussi sous le nom IO-PAZ)

But de l'étude

  • Cette étude s’adresse aux patients atteints d’un cancer du rein de stade avancé ou métastatique. Elle a pour but de déterminer l’innocuité et l’efficacité d’un médicament, le pazopanib (Votrient®), lorsqu’il est administré à un patient qui a déjà reçu un traitement de type immuno‑oncologique de première ou de seconde intention avec un médicament appelé un inhibiteur de point de contrôle immunitaire. Le pazopanib, une thérapie ciblée, est un inhibiteur de tyrosine kinase (TKI). Apprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
Novartis Investigative Site -  Nous ne disposons pas d’une liste des centres qui participent à cet essai. Si vous désirez plus d’information sur cet essai, parlez-en à votre médecin.   Calgary, AB En recrutement

 

13 TYPE DE CANCER DU REIN : 
ESSAI: NCT02737475

An Investigational Immuno-therapy Study of an Experimental Medication BMS-986178 by Itself or in Combination With Nivolumab, in Combination with Ipilimumab, or a Combination of all 3 Drugs, in Patients With Solid Cancers That Are Advanced or Have Spread.

But de l'étude:

  • Cette étude s’adresse aux patients atteints d’un cancer du rein de stade avancé, métastatique ou récidivant qui ont reçu au moins un traitement antérieur. Elle a pour but de déterminer l’innocuité et l’efficacité d’un médicament expérimental appelé BMS‑986178 administré seul, ou en combinaison avec le nivolumab (Opdivo®) et l’ipilimumab (Yervoy®). Cette étude comporte un bon nombre de segments. Un groupe de patients recevra seulement le médicament expérimental BMS‑986178. Un autre groupe de patients recevra le BMS‑986178 en combinaison avec le nivolumab. Un autre groupe recevra le BMS‑986178 et l’ipililumab.Un groupe différent recevra le BMS‑986178, le nivolumab et l’ipililumab. L’étude examinera en outre différentes posologies (le dosage et le rythme d’administration des médicaments). Le BMS‑986178 est un médicament expérimental de type immuno‑oncologique. À ce titre il n’agit donc pas directement sur les cellules cancéreuses, mais plutôt sur le système immunitaire du patient, qu’il stimule, de manière à ce qu’il réagisse en combattant le cancer. Le nivolumab et l’ipililumab sont aussi des médicaments immuno‑oncologiques. Apprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
Cross Cancer Institute Dr Quincy Chu Edmonton, AB En recrutement
Princess Margaret Hospital   Toronto, ON En recrutement
The Ottawa Hospital   Ottawa, ON En recrutement

 

14 TYPE DE CANCER DU REIN : 
ESSAI: NCT02947165

Study of NIS793 Used by Itself, or in Combination With another Drug called PDR001, in Patients With Advanced Cancer.

But de l'étude

  • Le NIS793 et le PDR001 sont des médicaments immuno‑oncologiques expérimentaux. Cette étude examine l’innocuité, l’efficacité et le dosage du NIS793 administré seul, en comparaison avec une combinaison de NIS793 et de PDR001. Les patients atteints d’un cancer du rein de stade avancé ou métastatique qui continue de progresser après un traitement antérieur peuvent participer à cette étude. Apprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
Novartis Investigative Site -  Nous ne disposons pas d’une liste des centres qui participent à cet essai. Si vous désirez plus d’information sur cet essai, parlez-en à votre médecin.   Toronto, ON En recrutement

 

15 TYPE DE CANCER DU REIN : 
ESSAI: NCT03549000

A Study of Experimental Drugs NZV930 Alone, NZV930 in Combination With PDR001, NZV930 in Combination With NIR178, or NZV930 in Combination With Both PDR001 and NIR178in Patients With Advanced Cancer.

But de l'étude

  • NZV930, PDR001 et NIR178 sont tous des médicaments immuno-oncologiques expérimentaux. Cette étude se penche sur l’innocuité et l’efficacité du NZV930 et la tolérance des patients à celui-ci lorsqu'il est utilisé seul ou en combinaison avec deux autres médicaments expérimentaux. Un groupe de patients recevra uniquement NZV930. Un groupe de patients recevra NZV930 et PDR001. Un groupe de patients recevra NZV930 et NIR178. Un dernier groupe de patients recevra les trois médicaments : NZV930, PDR001 et NIR178. Les patients atteints d’un cancer du rein avancé ou métastatique qui continue de croître malgré un traitement préalable peuvent participer à cette étude. Apprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
Novartis Investigative Site -  Nous ne disposons pas d’une liste des centres qui participent à cet essai. Si vous désirez plus d’information sur cet essai, parlez-en à votre médecin.   Toronto, ON En recrutement

 

16 TYPE DE CANCER DU REIN : à cellules claires
ESSAI: NCT03693612

A Study of GSK3359609 Plus Tremelimumab for the Treatment of Patients with Certain Advanced Solid Tumours.

But de l'étude

  • GSK3359609 est un médicament immuno-oncologique expérimental. Le trémélimumab (Ticilimumab®, CP-675,206) est aussi un médicament immuno-oncologique qui fait l’objet d’études sur le traitement de divers types de cancer. La présente étude se penche sur l’innocuité et l’efficacité de ces deux médicaments et la tolérance des patients à ceux-ci lorsqu’ils sont utilisés en combinaison. Les patients atteints d’un cancer du rein à cellules claires avancé ou métastatique qui continue de croître à la suite d’un traitement préalable, ou pour lequel il n’existe pas de traitement standard, peuvent participer à l’étude. Apprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
GlaxoSmithKline Investigative Site -  Nous ne disposons pas d’une liste des centres qui participent à cet essai. Si vous désirez plus d’information sur cet essai, parlez-en à votre médecin.   Toronto, ON

Ottawa, ON
En attente

 

17 TYPE DE CANCER DU REIN : 
ESSAI: NCT03486873

Long-term Safety and Efficacy Extension Study for Patients With Advanced Tumours Who Are Currently on Treatment or in Follow-up in a Pembrolizumab (MK-3475, Keytruda®) Study (also called MK-3475-587/KEYNOTE-587 study).

But de l'étude

  • Le but de cette étude est d’évaluer l’innocuité et l’efficacité à long terme du médicament pembrolizumab (MK-3475, Keytruda®) chez les patients qui ont participé à une étude précédente sur le pembrolizumab. Il s’agit d’une étude d’extension. Le pembrolizumab est un nouveau médicament immuno-oncologique. Les patients touchés par des tumeurs du rein qui ne peuvent pas être retirées au moyen d’une chirurgie (non résécables), ou qui sont atteints d’un cancer du rein métastatique, peuvent participer à cette étude. Cette étude comporte trois volets qui s’appliqueront en fonction de l’étape où se trouvaient les patients au cours de l’étude initiale sur le pembrolizumab. Votre médecin sera mieux placé pour déterminer si cet essai peut être une option pour vousApprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
Princess Margaret Cancer Centre | University Health Network Dr Marcus Butler Toronto, ON En Recrutement

 

18 TYPE DE CANCER DU REIN : 
ESSAI: NCT02608268

Safety and Effectiveness of MBG453 Used on Its Own and in Combination with PDR001 in Patients with Advanced Cancers.

But de l'étude:

  • Le MBG453 et le PDR001sont deux médicaments immuno-oncologiques expérimentaux. Cette étude examine l’innocuité, l’efficacité et le dosage de ces médicaments. Elle s’adresse à des patients dont le cancer du rein est avancé ou métastatique, qui présentent au moins une (1) lésion ou masse et qui ont reçu un traitement qu’ils ne peuvent plus tolérer, ou auquel ils ne répondent plus. Les patients recevront soit le MBG453 en monothérapie, soit une combinaison de MBG453 et de PDR001. Apprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
Princess Margaret Cancer Centre | University Health Network Dr Philippe Bédard Toronto, ON Fermé
Novartis Investigative Site -  Nous ne disposons pas d’une liste des centres qui participent à cet essai. Si vous désirez plus d’information sur cet essai, parlez-en à votre médecin.   Toronto, ON Fermé

 

19 TYPE DE CANCER DU REIN : à cellules claires, ou non à cellules claires
ESSAI: NCT02639182

A Study of a Drug called AGS-16C3F compared to Axitinib in Patients with Metastatic Kidney Cancer.

But de l'étude:

  • L’AGS-16C3F est un médicament expérimental immuno-oncologique. L’axitinib (Inlyta®), une thérapie ciblée, est utilisé dans le traitement du cancer du rein. Cette étude s’adresse aux patients dont le cancer continue de progresser après au moins deux (2) traitements médicamenteux antérieurs (dans les cas de cancers du rein à cellules claires), ou d’un seul traitement médicamenteux antérieur (dans les cas de cancer du rein à cellules non-claires); dans tous les cas, un des médicaments reçus antérieurement doit être une thérapie ciblée qui utilise un inhibiteur de VEGF. Cette étude a pour but de déterminer l’innocuité et l’efficacité de l’AGS-16C3F en monothérapie, en comparaison avec l’axitinib, dans le traitement du cancer du rein. Apprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL | CENTRE DE CANÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
BC Cancer Agency   Vancouver, C.-B. Fermé
BCCA Centre for the Southern Interior   Kelowna, C.-B. Fermé
Cross Cancer Institute   Edmonton, AB Fermé
Tom Baker Cancer Institute   Calgary, AB Fermé
Juravinski Cancer Centre | Hamilton Health Sciences Centre Dr Sebastien Hotte Hamilton, ON Fermé
London Health Sciences Centre Dr Scott Ernst London, ON Fermé

Études sur les soins de soutien

Les essais sur les soins de soutien cherchent des moyens d’améliorer la qualité de vie des patients atteints d’un cancer du rein et les meilleures façons de gérer les symptômes du cancer ou les effets secondaires du traitement. Ces essais examinent de nouvelles façons d’aider les patients atteints d’un cancer du rein à composer avec la douleur, les problèmes de nutrition, la diarrhée, les nausées et d’autres problèmes de santé. Certains de ces essais peuvent tester des médicaments ou utiliser différents types d’activités pour noter les effets sur le patient aux prises avec un cancer du rein et déterminer s’ils améliorent sa qualité de vie.

Note : lorsqu’il est disponible, le nom du chercheur principal de l’essai clinique est mentionné; aussi, lorsque l’essai clinique porte sur un type particulier de cancer, on en fait mention.

 

1 TYPE DE CANCER DU REIN :
ESSAI: NCT03520231

A Study Comparing Denosumab With Standard Treatment in Patients with Urinary Cancers, including Kidney Cancer, Who Have Bone Metastases.

But de l'étude:

  • Cette étude s’adresse aux patients atteints d’un cancer du rein qui s’est propagé aux os (cancer du rein métastatique). Elle a pour but de déterminer le degré d’efficacité du dénosumab (Xgeva®) à aider les patients qui présentent des métastases osseuses reliées à un cancer du rein ou à d’autres cancers du système urinaire (cancers urothéliaux). L’étude comparera l’ajout du dénosumab au traitement anticancéreux standard à l’administration d’un placebo avec le traitement standard. Le traitement standard du cancer urothélial consiste en une combinaison de médicaments de chimiothérapie – la gemcitabine (Gemzar®) et le cisplatine (Platinol®), ou la gemcitabine et le carboplatine (Paraplatin®). Le dénosumab est un médicament qui contribue à contrôler l’activité des cellules qui détruisent les tissus osseux. Un placebo est un médicament ou un traitement dépourvu de tout principe actif qui ressemble au médicament à l’étude et qui est administré de la même manière. Apprenez-en plus sur cet essai.
HÔPITAL | CENTRE DE CANCÉROLOGIE CHERCHEUR PRINCIPAL LIEU STATUT
Princess Margaret Cancer Centre | University Health Network Dr Srikala Sridhar Toronto, ON En recrutement

J’ai trouvé un essai clinique : et maintenant?

Si vous trouvez un essai clinique qui vous intéresse, apportez l’information à votre médecin pour en discuter avec lui. Sur le site de Cancer du rein Canada vous pourrez aussi prendre contact avec d’autres patients qui participent déjà à cet essai et vous pourrez en discuter avec eux. N’hésitez pas à afficher un message sur notre Forum de discussion si vous souhaitez poser une question spécifique ou contacter d’autres patients faisant partie d’un essai clinique en particulier.

DEVRIEZ-VOUS PRENDRE PART À UN ESSAI CLINIQUE?