Un témoignage touchant des Maritimes

2 octobre 2017

2017-09-20 A touching share from the Maritimes


Le traitement du cancer du rein a énormément évolué depuis l’année 2000, lorsque mon mari a reçu son diagnostic. À l’époque, on lui donnait un mauvais pronostic. Un seul traitement était disponible au Canada et son efficacité était très limitée. Le cancer du rein de David n’y a pas répondu... 

Je n’oublierai jamais les longues journées et les soirées passées seule, devant l’écran de mon ordinateur, à chercher désespérément un traitement pour lui. 

Nous nous sommes rendus plusieurs fois à Boston, où David a reçu un second traitement. Ce fut un nouvel échec. Ensuite il y a eu Chicago, puis Toronto, où nous avons rencontré les plus grands spécialistes en cancer du rein, dans l’espoir de trouver un traitement ou une thérapie, quoi que ce soit qui pourrait lui venir en aide.

C’est en 2005 que nos pérégrinations ont finalement abouti à Halifax, où David s’est enrôlé dans un nouvel essai clinique sur une thérapie médicamenteuse ciblée. L’arrivée des thérapies ciblées a marqué une avancée importante pour les patients atteints du cancer du rein; ils disposaient enfin d’une nouvelle option de traitement. Le médicament a prolongé la survie de David pendant près de 7 ans. Malheureusement, il a arrêté de répondre à la thérapie. David est décédé le 6 juin 2012.

Aujourd’hui, l’univers du traitement du cancer du rein et du soutien disponible pour les patients est complètement différent de celui dans lequel David a reçu son diagnostic initial. 

Nous assistons à l’émergence des traitements d’immunothérapie qui démontrent de bons taux de réponse chez certains patients. Bien qu’on n’ait pas encore découvert de traitement curatif, les personnes atteintes ont accès à des médicaments qui prolongent leur survie. 

Cancer du rein Canada constitue une ressource vitale pour les patients et leurs familles. L’organisation est une véritable mine d’informations, notamment dans le cadre de son Forum (cancerdurein.ca), où les patients et leurs proches peuvent obtenir des réponses à leurs questions. Nous offrons aussi gratuitement plusieurs publications qui contiennent des informations importantes sur les soins, ainsi qu’un programme de soutien par les pairs, dispensé par des bénévoles ayant suivi une formation.

Les patients et leurs aidants n’ont plus à passer leur temps à naviguer sur la toile à la recherche d’informations. Par exemple, un simple clic sur cancerdurein.ca/essais vous donnera toute l’information sur les essais cliniques. Aussi, notre site Web contient tous les renseignements sur les traitements disponibles dans chacune des provinces du Canada.

Cancer du rein Canada finance aussi la recherche et défend les droits des patients auprès des gouvernements provinciaux en ce qui concerne l’accès aux traitements.

À mon point de vue, c’est la recherche qui compte le plus. Aucun des nouveaux traitements auxquels les patients atteints du cancer du rein ont accès aujourd’hui n’existerait sans une recherche exhaustive. Cette recherche doit se poursuivre et elle a besoin d’être financée.

Cette année, il existe plusieurs façons de recueillir des fonds pour la recherche en cancer du rein.

Vous pouvez faire un don en cliquant sur cancerdurein.ca/dons.

Vous pouvez créer un événement en cliquant sur cancerdurein.ca/ensemblecestpossible.

 Finalement, vous pourriez vraiment vous amuser en imitant les nombreux patients, leurs aidants, leurs familles et leurs amis, ainsi que des professionnels du domaine de la santé de partout au monde qui ont peint leurs lèvres en vert. En publiant sur les médias sociaux une photo de vous arborant des lèvres vertes, en y créant des liens et en faisant un don à la recherche, vous pouvez faire une très grande différence dans la vie des patients. Voyez sur Facebook, Twitter et Instagram les nombreuses photos de lèvres vertes. Vous pouvez ensuite relever le défi en cliquant sur greenlipstickchallenge.com.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à m’écrire à kross@cancerdurein.ca ou à me téléphoner au 1 866 598-7166, poste 9.

J’espère que vous accepterez mon invitation parce que, ensemble, nous pouvons sauver des vies. 

Karen Ross
Membre du conseil d’administration, responsable des Maritimes
Cancer du rein Canada

Retour aux nouvelles
comments powered by Disqus